AccueilarrowLes syndicatsarrowSATEVarrowActualitésarrowCommuniqué : "Les documentaires d’utilité publique"
logo-satev

Le SATEV a tenu ce mercredi 26 juin sa traditionnelle conférence de presse au Sunny Side à La Rochelle, cette année sur le thème des « documentaires d’utilité publique ».

Après l’annonce, la veille, par Olivier Henrard, DG du CNC, de l’ouverture d’une concertation relative à la création d’un bonus ou d’une majoration pour le documentaire d’investigation, le président du SATEV, Christian Gerin, n’a pu que se féliciter de la mise en route de cette mesure que le SATEV réclamait depuis 3 ans.

 

« Au SATEV, nous pensons qu’à l’heure des fake news et des délires plus ou moins innocents d’Internet, il est urgent de soutenir les documentaires d’enquête et d’investigation. Un soutien qui doit être apporté à la fois par la puissance publique, par les diffuseurs et par le CNC à ces documentaires que nous qualifions de documentaires d’utilité publique » a-t-il déclaré.

Le SATEV relève que les signes donnés sont encourageants,

  • tant du côté des politiques, avec la déclaration de Franck Riester qui déclarait la semaine dernière au colloque des 30 ans du CSA : « Notre audiovisuel public doit se transformer pour donner la priorité à l’information, à la culture et à la jeunesse » ;
  • que du côté des diffuseurs qui se montrent sensibles à l’apport des « documentaires d’impact » au débat démocratique… et à leur audience auprès des jeunes ;
  • et évidemment du fait de l’engagement du CNC.

Le SATEV prend acte que la concertation débutera dès septembre. Il s’appuiera notamment sur les propositions de la mission Jeanneau, Hamelin, Duret pour la définition des critères d’attribution de la future aide.

Une note discordante toutefois : le SATEV déplore que dans le même temps, la baisse au documentaire se poursuive :

« Depuis cinq ans, le CNC, de réforme en réforme, a fait porter ses restrictions budgétaires principalement sur le documentaire. D’abord en excluant les programmes des chaînes de la TNT de toute aide. Puis en cessant de soutenir les collections telles que « J’irai dormir chez vous », « Faites entrer l’accusé », « Dans les yeux d’Olivier », « Rendez-vous en terre inconnue », « Les pouvoirs extraordinaires du corps humain » … Aujourd’hui, il menace les documentaires diffusés dans les cases récurrentes des chaînes historiques. »

Christian Gerin a conclu en affirmant que « le CNC n’est pas là pour exercer une police éditoriale mais pour accompagner des projets et soutenir une filière. »

La Rochelle, Sunny Side le 26 juin 2019

 

Sunny Side : Communiqué de presse du SATEV 26-06-19

 

Partager ce contenu