AccueilarrowLes syndicatsarrowSATEVarrowActualitésarrowLettre commune à Françoise Nyssen, Ministre de la Culture
logo-satev

Sunny Side 2016
« Documentaire d’investigation : le droit d’informer »

Le SATEV a tenu le 22 juin 2016 sa conférence de presse dans le cadre du Sunny Side à la Rochelle.

Son président, Christian Gerin, s’est réjoui de l’annonce par le CNC le 20 juin de la mise en place d’une mission visant à mieux définir les « codes du reportage et du magazine » afin de ne plus pénaliser les documentaires d’investigation.

En effet, les documentaires qui ont recours à ces codes sont privés d’une partie des subventions du CNC, ce que conteste le SATEV.

Cette discrimination est particulièrement préjudiciable pour les documentaires d’investigation fragilisés par un gap de financement d’au moins 20%, que ne viennent pas compenser les chaînes de télévision, dont le financement est souvent en-deçà des besoins.

Le SATEV a d’ailleurs déposé un recours au Conseil d’Etat il y a un an pour faire annuler cette disposition.

Le SATEV collaborera à cette mission de manière constructive mais également avec vigilance de façon que les documentaires d’investigation, les grandes enquêtes et les grands reportages qui sont des œuvres longues et coûteuses à produire et sur lesquelles les producteurs prennent des risques tant juridiques qu’économiques, soient aidées par les subventions du CNC à l’égal des autres documentaires.
Par ailleurs, le vice-président Arnaud Hamelin a réaffirmé le soutien appuyé du SATEV depuis de longues années à la protection du secret des sources des journalistes. Plusieurs dispositions essentielles pour cette protection ont été introduites dans la proposition de loi du député Patrick Bloche sur l’indépendance des médias, dispositions qui n’ont malheureusement pas été votées par les sénateurs.

 

Paris, 23 juin 2016

Partager ce contenu