AccueilarrowLes syndicatsarrowSATEVarrowActualitésarrowTable ronde sur les fake news le 18 juin 2018
logo-satev

Communiqué

Le SATEV salue le vote hier par l’Assemblée nationale de la PPL portée par Patrick Bloche sur la liberté, l’indépendance et le pluralisme des médias, et notamment l’introduction de dispositions relatives à la protection des sources des journalistes.

A cet égard, le SATEV félicite les parlementaires qui ont soutenu par des amendements ce dispositif et se réjouit de l’engagement de la ministre de la Culture et de la Communication en faveur de la protection des sources des journalistes.

Après plus de deux ans d’attente depuis l’adoption du projet de loi en Commission des Lois, et dans un climat tendu par l’état d’urgence, il s’agit d’un geste fort du gouvernement qui vient honorer la parole présidentielle.

Nous espérons que les sénateurs, par leurs votes, seront sensibles à cette avancée pour la liberté d’expression et la liberté de la presse dans ce pays.

Toutefois, comme cela a déjà été évoqué auprès de Patrick Bloche, le SATEV est plus réservé sur le rôle attribué au CSA dans ce texte.

Nous pensons en effet, que le CSA ne peut pas être garant de l’indépendance alors que cet organe est dépendant du pouvoir politique.

Le SATEV s’est plusieurs fois élevé contre des décisions du CSA lorsque celui-ci s’est immiscé dans le contenu éditorial des chaînes en matière d’information.

Toute décision du CSA est en fait un acte de censure, dont font les frais les agences de presse qui produisent plus de la moitié des reportages et documentaires d’information diffusés sur les chaînes historiques. Et in fine, le citoyen.

Nous appelons donc le Sénat à plus de vigilance sur ce terrain.

Christian Gerin, Président

Communiqué du SATEV - PPL Patrick Bloche

Partager ce contenu