AccueilarrowLes syndicatsarrowSATEVarrowActualitésarrowPPL Patrick Bloche, communiqué de presse du 9 mars 2016
logo-satev

Nous sommes tous sous le choc. Les djihadistes de l'État islamique ont mis en ligne une vidéo montrant la décapitation de James Foley, un confrère journaliste américain enlevé en Syrie en 2012. À cette heure nous gardons un minuscule et improbable espoir que ce ne soit pas la réalité.

Nous sommes en France plusieurs journalistes à avoir été couvrir les évènements tragiques du Moyen-Orient, nous avons été plusieurs à envoyer des journalistes, des photographes, des cameramen et ingénieurs du son. Certains y ont laissé la vie. Parce que nous pensons que c’est notre devoir d’informer, nous continuerons à envoyer des hommes et des femmes accomplir leur métier et parce que c’est notre travail d’être sur place.

C’est peut-être le moment de saluer le courage de ceux qui nous informent. Plusieurs d’entre nous sont à cet instant retenus prisonniers ou otages. C’est sûrement le moment de regarder avec plus d’attention et de recul ces images pénibles tournées dans des conditions improbables. Ceci n’est pas une ode aux reporters de guerre mais la reconnaissance de leur travail souvent mal compris et parfois critiqué.

Arnaud Hamelin, Vice Président du SATEV - 20 août 2014

Partager ce contenu