AccueilarrowLes syndicatsarrowSATEVarrowActualitésarrowCommuniqué : Condamnation des violences contre les journalistes (16 janvier 2019)
logo-satev

Actualités SATEV

Le syndicat des agences de presse audiovisuelles (SATEV) a réuni son assemblée générale le 17 avril 2019.

Président du SATEV depuis 2013, Christian Gerin (président-fondateur du groupe 17 Juin) a été réélu à l’unanimité pour un nouveau mandat de trois ans.


API, PROCIREP, SATEV SPECT, SPFA, SPI, UPC, USPA 

Directive sur le droit d’auteur : la production française salue une nouvelle étape essentielle dans la régulation du marché numérique 

L’ensemble des organisations représentant la production française, tant cinématographique qu’audiovisuelle, salue le vote du Parlement européen approuvant définitivement la directive sur le droit d’auteur, ce mardi 26 mars. Après une campagne sans précédent de la part des géants américains destinée à remettre en cause ce texte par tous les moyens, y compris en faisant circuler des informations mensongères, ce vote est un acte courageux et historique de la part du Parlement européen.


Lors de la 26è Edition du Figra qui s’est déroulée à Saint-Omer du 13 au 17 mars, le Prix Arnaud Hamelin, créé par le SATEV l'année dernière a été décerné pour la première fois. Il a récompensé dans la catégorie des +40' la société de production Memento pour son film "Corée du Nord : les hommes du dictateur", de Marjolaine Grappe, coproduit par Arte avec la participation de Radio Canada et le soutien du CNC.

Deux prix sont venus récompenser le très beau film "Les guerrières de la paix" produit par l’agence du SATEV, TV Presse, pour lequel les deux réalisatrices, Hanna Assouline et Jessica Bertaux ont obtenu la mention spéciale du jury dans la catégorie des films de +40' et celui de l'ESJ Lille Aïna Roger du premier film. Ce documentaire a été coproduit par Public Sénat avec le soutien du CNC. 


L’Autorité de la Concurrence : du renoncement à l’abdication

Le Syndicat des agences de presse audiovisuelles (SATEV) est profondément choqué par l’avis rendu par l’Autorité de la Concurrence le 21 février dernier dont l’objectif est de casser la législation et la réglementation françaises alors qu’elles ont permis de préserver et de développer la création française.


FFAP - SAPHIR - SAPIG - SATEV   

La Fédération Française des Agences de Presse (FFAP), le SAPHIR, le SAPIG et le SATEV s’inquiètent et condamnent les violences contre des journalistes travaillant pour les agences et pour les médias pendant les manifestations des « gilets jaunes ».
Ces violences sont indignes de notre histoire nationale, indignes de notre démocratie.


EUROCINEMA, PROCIREP ANGOA, SATEV, SPECT,SPFA, SPI, UPC, USPA

Accès transfrontière aux contenus en ligne : la production française salue une directive équilibrée et un nouveau cadre sécurisé

Les producteurs français d’œuvres cinématographiques et audiovisuelles saluent le compromis politique trouvé ce jour sur le projet de directive venant moderniser la directive « câble et satellite » de 1993.


Plan d’économies du CNC : Les documentaires menacés

Un plan d’économies violent et destructeur
Le CNC a annoncé aux producteurs audiovisuels un plan d’économies du fonds de soutien à l’audiovisuel de 30 M€ sur deux ans (15 M€ en 2019 et 15 M€ en 2020), soit une diminution des aides de 11% (soutien 2017 : 274,8 M€).

Ce plan d’économies est violent et destructeur pour le secteur audiovisuel dans son ensemble.


L’Europe doit résister au chantage de Google et YouTube

Depuis plusieurs semaines, Google et YouTube mènent une campagne de désinformation massive et sans précédent contre la directive sur le droit d’auteur dans le marché unique numérique qui est aujourd’hui en discussion au niveau européen.

Les puissants moyens utilisés par ces entreprises pour défendre leurs seuls intérêts sont basés sur la manipulation des utilisateurs, des vidéastes influents et des jeunes. C’est inacceptable. Google et YouTube franchissent de nouveau une ligne rouge en abusant de leur position dominante.


B L O C Bureau de Liaison des Organisations du Cinéma
SATEV, SPECT, SPFA, SPI USPA
 
Modernisation de la contribution audiovisuelle publique : un rendez-vous à nouveau manqué ? 

La ministre de la culture, Madame Nyssen, annonçait le 14 septembre, dans le cadre du festival de la fiction audiovisuelle, le lancement d’une réflexion devant aboutir dans un an à la modernisation de la contribution à l’audiovisuel public (CAP), pour la déconnecter de la détention d’un téléviseur. Dans les heures qui suivirent, les services du Premier ministre indiquaient que ce sujet n’était pas à l’étude. Puis le ministre des comptes publics, Monsieur Darmanin, annonçait le 17 septembre qu’il réfléchissait bien à une évolution de la redevance, d’ici 3 ans, évoquant les nouvelles façons de regarder la télévision, à condition que cette réforme n’entraîne pas de création ou de hausse d’impôt. Il précisait que cette réforme procédait de la suppression de la taxe d’habitation. Que penser ?

Le BLOC, le SATEV, le SPECT, le SPFA, le SPI et l’USPA appellent de ses leurs vœux depuis plus de 10 ans une telle modernisation de la CAP en cohérence avec les usages du 21ème siècle.


LE GROUPE TF1,
le SATEV, le SPECT, le SPFA, le SPI et l’USPA,
RENOUVELLENT LEUR PARTENARIAT EN FAVEUR DE LA CREATION

Le groupe TF1 et le SATEV, le SPECT, le SPFA, le SPI et l’USPA annoncent la signature d’un nouvel accord, symbole de la volonté des acteurs de la filière audiovisuelle de la création française d’accompagner les transformations du secteur et l’évolution des usages dans le cadre d’une relation constructive.

Cet accord vient modifier celui signé le 24 mai 2016.


Les producteurs français de cinéma et de télévision saluent le vote par le Parlement européen du projet de directive sur le droit d’auteur. Malgré les campagnes de désinformation sur une soi-disant censure de l’Internet, la mobilisation de tous les défenseurs de la création européenne aura finalement permis de convaincre une large majorité de parlementaires de la nécessité absolue de disposer d’un texte ambitieux et équilibré qui embrasse tous les secteurs culturels, de la presse aux œuvres audiovisuelles, et qui ouvre la voie à une régulation proportionnée et ciblée des plateformes numériques aux fins d’assurer un meilleur partage de la valeur et, partant, le renouvellement de la création.


Suite au vote du Parlement européen survenu ce jeudi 5 juillet, le refus de suivre l’avis de sa commission juridique témoigne de la perte de repères des instances européennes confrontées à des campagnes de désinformation très agressives orchestrées par les géants américains de l’Internet. Même si certains points de rédaction demeurent perfectibles pour protéger les usages et les droits de la production européenne, les producteurs cinématographiques et audiovisuels français tiennent à rappeler l’équilibre que représentent certaines avancées majeures attendues par ce texte : 

  • la création d’un droit voisin pour les éditeurs et agences de presse qui préserve pleinement les liens hypertexte ;
  • un renforcement des obligations de coopération des plateformes pour lutter contre le piratage sur les sites de partage de vidéo ;
  • des obligations renforcées de transparence aux fins de mieux rémunérer la création. 


Le 18 juin 2018, le SATEV organisait deux tables rondes sur le thème des "fake news".

Retrouvez ici les vidéos