AccueilarrowLa FFAParrowActualités

Actualités FFAP

Bernard Tixier, (la Cote Bleue), Président sortant a été réelu. Le bureau est composé de 9 autres personnes : François Coudurier (Infomédia MC), vice-président ; Alain Hamon (Crédo), vice-président ; Alain Vernot (APM Média), secrétaire général ; Marie-Odile Mizier (Technoscope), secrétaire général adjoint ; Bernard Lebourg (APL), trésorier ; Fabienne Bayle (APP), trésorier adjoint ; Jacques Mione (AFH), administrateur ; Marc Guiraud (l’A.E.F), administrateur ; Michel Burton (APP), administrateur Par ailleurs, les 5 représentants du syndicat au conseil d’administration de la FFAP sont : Bernard Tixier, sortant ; Bernard Lebourg, sortant ; Alain Hamon, sortant ; François Coudurier, sortant et Michel Burton, élu.


Le budget 2005 prévoit un déficit net de 2,8 millions d’euro. Les recettes prévisionnelles sont autour de 255 millions d’euro (soit 3,4% de plus qu’en 2003) grâce au "potentiel de croissance de la photo en Europe et Allemagne" et les charges d’environ 242 millions d’euro. Ce budget a été approuvé par tous les représentants sauf ceux du personnel de l’agence, en raison des suppressions de postes annoncées pour réduire les charges. Correspondance de la presse, 14 décembre 2004


Serge Challon (Editing Server), Président sortant a été réélu à l’unanimité des agences présentes. Le bureau est constitué de quatre autres personnes : Michel Gauvry, trésorier et Eric Larrouil (Agence Vu), secrétaire général, reconduits tous les deux dans leurs précédentes fonctions ; Kathleen Grosset (Rapho), vice-présidente et Alain Frilet (Magnum). Les membres du bureau représentent également le Saphir au Conseil d'administration de la FFAP


L’agence de presse Capa a été récompensée par le prix spécial du jury pour le reportage de Manon Loizeau et Philippe Lagnier "La maternité à Grozny" diffusé sur Arte ainsi que par le prix du reportage d’actualité pour "Dans la fournaise irakienne" de Grégoire Deniau, diffusé sur Canal Plus. Le prix du reportage d’actualité a été décerné à Saïd Khatib de l’AFP pour "Palestine".


Le SAPHIR exprime sa vive inquiétude après l’adoption par le Sénat de la proposition de loi reconnaissant le droit à l’image des sportifs professionnels. Sur la forme, le SAPHIR considère que l'utilisation dans le projet de texte de l'expression 'droit À l'image', est une confusion de sens extrêmement regrettable au regard du contexte actuel. L’esprit de la proposition de loi fait référence à un droit SUR l'image des sportifs, c'est à dire, la revendication d’un droit patrimonial, donc commercial. Cela n’a rien à voir avec le droit à l’image qui est un droit de protection de la personne, rattaché aujourd’hui par la jurisprudence à l’article 9 du Code Civil qui affirme le droit au respect de la vie privée pour toute personne.


L'image trouve une nouvelle vie dans le berceau de la photographie et Nicéphore Niepce s'en félicite! Créée en 2001 "Nicéphore cité" est une plate-forme de ressources et d'échanges en image et son, dans le domaine des technologies numériques. Chaque année, elle organise les "Nicéphore days" destinés aux professionnels de l'image et du son (chercheurs, producteurs, utilisateurs d'applications). Un moment particulier : l'atelier consacré à la valorisation des fonds photographiques (agences, magazines, entreprises...): le matin du 24.   Sur le fond, le SAPHIR s’inquiète des 1er et 3ème alinéas de l'article 1er qui prévoient une rémunération pour "l’exploitation de l’image collective de l’équipe", sans préciser que cette disposition ne saurait s’appliquer dans le cadre du droit d’informer, principe à valeur constitutionnelle dont bénéficient les journalistes, les agences de presse et les médias. Le SAPHIR rappelle que le principe de la liberté de la presse implique le droit des citoyens à être informés. A ce titre, nous ne pouvons accepter de devoir rémunérer de quelque manière que ce soit les sources d’information. C’est une règle majeure de notre déontologie professionnelle.


Le Festival international du Scoop et du Journalisme se tiendra comme chaque année à Angers. Le thème choisi pour cette 19ème édition est ‘Violence et Information’ autour duquel tourneront différentes expositions, des photo-reportages, des ateliers, des rencontres et des débats. Toutes les familles de presse y sont représentées. La dernière soirée sera consacrée à la remise du Prix Calderon, du Prix du Jury, du Prix scientifique et du Prix du jeune Reporter. Le Jury sera présidé par Bernard de la Villardière, journaliste et présentateur du magazine ‘Zone Interdite’ sur M6. A noter plusieurs expositions photos : notamment l'exposition sur le Rwanda de Sébastien Erome, photographe à l’agence de presse Editing Server, et celle de Teddy Seguin de l'agence Andia, "La grande pêche".


Jeudi 14 octobre, au terme de leur Assemblée générale annuelle, les adhérents de la Fédération française  des agences de presse ont procédé à l’élection de leur président : Arnaud Hamelin,  directeur de l’agence Sunset presse, a été réélu pour un mandat de 3 ans. Arnaud Hamelin a fixé quelques objectifs pour ce mandat : rendre le métier d’agence plus visible, défendre les règles de l’information, renouveler le cadre juridique de l’exercice du métier…


Le Prix Bayeux rassemble tous les médias internationaux (presse écrite, télévision, radio, photo). Il récompense un reportage sur une situation de conflit ou ses conséquences pour les populations civiles ou sur un fait d'actualité concernant la défense des libertés et de la démocratie. C'est Ted Stanger, journaliste et écrivain américain, qui présidait le jury et qui a attribué cinq trophées le 2 octobre dernier. Le Monde, 05 octobre 2004


Depuis deux ans, les photographes de l'AFP sont en négociation avec la direction de l'Agence sur la question de leurs droits d'auteur. Sans plus attendre, 27 d'entre eux ont décidé de porter l'affaire devant la justice. Le conseil des prud'hommes examinera le dossier le 18 octobre prochain. Les photographes, salariés de l’Agence, réclament des droits sur les photos réutilisées par l'AFP dans le cadre de la publicité, de la promotion, de l’édition, ainsi que sur celles négociées par l'agence Getty pour le compte de l’AFP. Libération, 30 septembre 2004


Ce Prix a été attribué à Stanley GREENE de l’Agence Vu, pour son travail sur la guerre en Tchétchénie et son projet sur les républiques du Caucase. Il lui sera remis le 18 octobre prochain à New York. La fondation W. Eugene Smith a été créée en 1979 par Howard Chapnick, Jim Hughes et John Morris pour découvrir et encourager des voix indépendantes. Au cours de ses 25 années d'existence, de nombreux photographes ont pu ainsi trouver une aide pour achever des projets importants. L’Agence Vu est membre du Saphir. Correspondance de la Presse, 28 septembre 2004


Gardes à vue, perquisitions, mises en examen… de plus en plus de journalistes d’investigation travaillent sous la menace permanente de poursuites judiciaires. Reporters sans frontières, la Fédération Française des Agences de Presse (FFAP) ainsi que des journalistes de terrain forment un groupe de travail pour proposer des réformes concrètes et précises au ministère de la Justice pour que les journalistes d'investigation cessent de subir des entraves administratives et des poursuites judiciaires systématiques.


L’AFP a signé un accord de partenariat avec l'"Atelier des Archives", au terme duquel cette dernière commercialisera auprès des producteurs, réalisateurs et documentalistes, les archives vidéo de l’AFP qui compte environ 7000 sujets et rushes. L’AFP vidéo bénéficie d’une douzaine de JRI qui produisent dans tous les domaines de l’actualité, pour les télévisions nationales, régionales, locales, les sociétés de production, les sites internet et les services de téléphonie mobile. Les productions sont entièrement numérisées et accessibles via un site internet. Correspondance de la Presse, 17 septembre 2004


Le 20 août 1944, vers 6 heures du matin, quelques résistants, journalistes et universitaires prennent possession de l'Agence Havas (devenue l'OFI en 1940).