AccueilarrowLa FFAParrowActualités

Actualités FFAP

Pour l’anniversaire de RSF, 20 photographes exposeront leurs œuvres sur les grilles du Luxembourg, du 1er juin au 31 août. Sur le thème de la liberté, RSF a donné carte blanche à des photographes connus ou moins connus. On peut citer, Willy Ronis (Rapho), Sebastio Salgado (Amazonas Images), Don Mc Cullin (Contact Press Images), Evelyn Atwood (Agence Vu), Joël Robine (AFP). Les agences citées sont membres du Saphir et de la Fédération Française des Agences de Presse Correspondance de la presse, 20 mai 2005


Jean-Pierre Gaillard vient de publier "Ma vie à la Bourse" aux éditions Jacob-Duvernet. Il raconte au cours de ces 210 pages, ses 40 ans de carrière dans l’information boursière, s’arrêtant sur les grandes affaires financières et agrémentant l'ensemble de quelques anecdotes sur le Palais Brogniard et les milieux financiers. Jean-Pierre Gaillard, alias Bernard Tixier dans le civil, qui a pris sa retraite au mois de juin dernier, est administrateur de La Côte Bleue, Président du Syndicat des agences de presse d’information générale et Secrétaire général de la Fédération Française des Agences de Presse.


Elle concerne l’ensemble des établissements scolaires, de la maternelle à la terminale. Elle se déroulera du 14 au 19 mars prochains. Ayant pour vocation "d’aider les élèves à se forger un regard critique et apprendre un usage citoyen de la presse", elle aura pour thème : "Diversité des médias, pluralisme des opinions". La Semaine de la presse à l’école est organisée par le Clémi. La Fédération Française des Agences de Presse est un des partenaires officiels. Le Monde, 14 mars 2005


"Un Pixel des picsous". C'est le titre du prochain colloque organisé par l’Observatoire de l’Image et dédié au problème du droit à l’image.


La Dépêche TV, agence de presse toulousaine dirigée par José Biosca, va produire pour Orange, un reportage magazine sur l’information locale de 1’30, 5 jours sur 7. La Dépêche TV est membre de la FFAP. Correspondance de la presse, 23 février 2005


La FFAP s’élève contre les plus récentes perquisitions menées par la justice dans les locaux du Point et de l'Equipe. Les actions judiciaires à l’encontre de journalistes et dans les locaux des organes de presse ne peuvent avoir pour but que de les obliger à dévoiler leurs sources d’information.


Faut-il envoyer des journalistes en Irak ? Et sur d’autres lieux réputés dangereux ?


Il se déroulera à Arles, les 27 et 28 janvier 2005. Le thème de cette deuxième édition est "Les stratégies de l’indépendance". En parallèle, l’Ecole Nationale Supérieure de la Photographie organisera en partenariat avec la Fédération Française des Agences de Presse, le jeudi 27 janvier de 10h-13h et 14h-18h, un atelier intitulé "Droits et déboires de la photographie, cascades de droits multiples et (parfois) contradictoires" qui abordera les questions des droits attachés à l'image fixe, droit des auteurs d'éléments représentés sur l'image, droits moraux et patrimoniaux des artistes, architectes et de tous les créateurs.


Bernard Tixier, (la Cote Bleue), Président sortant a été réelu. Le bureau est composé de 9 autres personnes : François Coudurier (Infomédia MC), vice-président ; Alain Hamon (Crédo), vice-président ; Alain Vernot (APM Média), secrétaire général ; Marie-Odile Mizier (Technoscope), secrétaire général adjoint ; Bernard Lebourg (APL), trésorier ; Fabienne Bayle (APP), trésorier adjoint ; Jacques Mione (AFH), administrateur ; Marc Guiraud (l’A.E.F), administrateur ; Michel Burton (APP), administrateur Par ailleurs, les 5 représentants du syndicat au conseil d’administration de la FFAP sont : Bernard Tixier, sortant ; Bernard Lebourg, sortant ; Alain Hamon, sortant ; François Coudurier, sortant et Michel Burton, élu.


Le budget 2005 prévoit un déficit net de 2,8 millions d’euro. Les recettes prévisionnelles sont autour de 255 millions d’euro (soit 3,4% de plus qu’en 2003) grâce au "potentiel de croissance de la photo en Europe et Allemagne" et les charges d’environ 242 millions d’euro. Ce budget a été approuvé par tous les représentants sauf ceux du personnel de l’agence, en raison des suppressions de postes annoncées pour réduire les charges. Correspondance de la presse, 14 décembre 2004


Serge Challon (Editing Server), Président sortant a été réélu à l’unanimité des agences présentes. Le bureau est constitué de quatre autres personnes : Michel Gauvry, trésorier et Eric Larrouil (Agence Vu), secrétaire général, reconduits tous les deux dans leurs précédentes fonctions ; Kathleen Grosset (Rapho), vice-présidente et Alain Frilet (Magnum). Les membres du bureau représentent également le Saphir au Conseil d'administration de la FFAP


L’agence de presse Capa a été récompensée par le prix spécial du jury pour le reportage de Manon Loizeau et Philippe Lagnier "La maternité à Grozny" diffusé sur Arte ainsi que par le prix du reportage d’actualité pour "Dans la fournaise irakienne" de Grégoire Deniau, diffusé sur Canal Plus. Le prix du reportage d’actualité a été décerné à Saïd Khatib de l’AFP pour "Palestine".


Le SAPHIR exprime sa vive inquiétude après l’adoption par le Sénat de la proposition de loi reconnaissant le droit à l’image des sportifs professionnels. Sur la forme, le SAPHIR considère que l'utilisation dans le projet de texte de l'expression 'droit À l'image', est une confusion de sens extrêmement regrettable au regard du contexte actuel. L’esprit de la proposition de loi fait référence à un droit SUR l'image des sportifs, c'est à dire, la revendication d’un droit patrimonial, donc commercial. Cela n’a rien à voir avec le droit à l’image qui est un droit de protection de la personne, rattaché aujourd’hui par la jurisprudence à l’article 9 du Code Civil qui affirme le droit au respect de la vie privée pour toute personne.


L'image trouve une nouvelle vie dans le berceau de la photographie et Nicéphore Niepce s'en félicite! Créée en 2001 "Nicéphore cité" est une plate-forme de ressources et d'échanges en image et son, dans le domaine des technologies numériques. Chaque année, elle organise les "Nicéphore days" destinés aux professionnels de l'image et du son (chercheurs, producteurs, utilisateurs d'applications). Un moment particulier : l'atelier consacré à la valorisation des fonds photographiques (agences, magazines, entreprises...): le matin du 24.   Sur le fond, le SAPHIR s’inquiète des 1er et 3ème alinéas de l'article 1er qui prévoient une rémunération pour "l’exploitation de l’image collective de l’équipe", sans préciser que cette disposition ne saurait s’appliquer dans le cadre du droit d’informer, principe à valeur constitutionnelle dont bénéficient les journalistes, les agences de presse et les médias. Le SAPHIR rappelle que le principe de la liberté de la presse implique le droit des citoyens à être informés. A ce titre, nous ne pouvons accepter de devoir rémunérer de quelque manière que ce soit les sources d’information. C’est une règle majeure de notre déontologie professionnelle.