AccueilarrowLa FFAParrowActualités

Actualités FFAP

La Fédération Français des Agences de Presse (FFAP) s’est réunie en assemblée générale le jeudi  14 octobre 2010. A cette occasion, la FFAP a lancé un appel  à la responsabilité des éditeurs de la presse d'information générale et politique, notamment de la presse quotidienne et hebdomadaire, tant nationale que régionale ou départementale.


La première conférence nationale des métiers du journalisme se tiendra les 29 et 30 septembre prochains au ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche.


C’est le titre du livre réalisé et publié par l’Observatoire de l’Image auquel collabore le SAPHIR, Syndicat des Agences de Presse Photographiques d’Information et de Reportage, membre de la FFAP.


L’excellent sujet de Dock en stock intitulé « les effroyables imposteurs » et diffusé hier soir sur ARTE, présentait le site ALTER INFO, dont le siège est à Mulhouse. Son responsable, Zeynel Cekici, qui a été condamné à quatre mois de prison avec sursis pour incitation à la haine raciale, a plusieurs fois présenté son site comme une agence de presse associative. C’est FAUX !


Aux côtés de RSF pour soutenir les deux journalistes de France Télévisions enlevés en Afghanistan. 1 MOIS DÉJÀ…


La Fédération française des Agences de Presse estime « déplacés » les propos du Président de la République.


Par jugement du 21 octobre 2009, la Cour d'appel de Paris a confirmé la condamnation pour contrefaçon de la société Téléprogrammes. On se souvient que l'agence de presse Plurimédia (ex Les agences TV) avait poursuivi la société de Jean-Marc Corde après avoir dénombré 57 articles contrefaits dans le Républicain Lorrain.


Félicitations à l'agence TAC PRESSE  qui obtenu deux prix lors de la cérémonie de clôture de la 16ème édition du Prix Bayeux des correspondants de guerre, le 10 octobre dernier : le trophée télévision et le prix de la Fondation Varenne des lycéens de Basse-Normandie, pour le reportage réalisé par Paul Comiti "Embuscade afghane", diffusé le 15 août 2008 sur TF1.


La Cour d’appel de Paris a annulé la mise en examen de Vittorio de Filippis à laquelle la juge Muriel Josie avait procédé dans une affaire de diffamation.


La Fédération Française des Agences de Presse proteste contre la perquisition opérée le 2 mars dernier dans les bureaux de l’agence de presse TAC PRESSE, par un magistrat venu de Fort-de-France, accompagné de cinq policiers, pour saisir les rushes ayant servi à la réalisation du reportage Les derniers maîtres de la Martinique diffusé le 30 janvier dernier sur Canal Plus, et dans lequel un béké tenait, face à la caméra, des propos racistes.


Le Syndicat des Agences de presse Photographiques d’Information et de Reportage (SAPHIR) a tenu son assemblée générale ordinaire le 22 janvier 2009. A cette occasion un nouveau président a été élu. Il s'agit de Christophe MANSIER, directeur délégué de l’agence Max PPP.


Situation "globalement mauvaise" mais des chiffres "pas aussi alarmants que les années précédentes : moins de journalistes et de collaborateurs des médias tués (61 en 2008 contre 107 en 2007) ; moins d'interpellations ou d'arrestations, moins d'enlèvements et moins de censure. Toutefois, les atteintes à la liberté de l'internet augmentent (1740 sites d'information suspendus ou fermés en 2008) et les blogueurs ont été davantage inquiétés (59 interpellations), sans compter l'entrepreneur chinois, Wei Wenhua, battu à mort par des officiers municipaux après avoir filmé une altercation avec des manifestants à Tianmen le 7 janvier 2008. Le Monde, 30 décembre 2008


La Fédération Française des Agences de Presse (FFAP) par la voix de son président, Arnaud Hamelin, proteste au nom de tous ses adhérents contre les méthodes non seulement humiliantes, mais disproportionnées, voire juridiquement contestables, appliquées à l’encontre des journalistes dans l’exercice de leur profession. Présidents et gouvernements se succèdent dans un pays qui voit s’aggraver les atteintes aux libertés et notamment à la liberté d’expression en maintenant des pratiques policières coercitives, inadaptées et indignes d’une démocratie.


La Cour d’appel de Paris a rendu une décision importante le 12 septembre dernier dans l’affaire qui opposait le producteur du documentaire "Etre et Avoir" à l’auteur des illustrations pédagogiques affichées au mur de la classe, qui avait intenté une action en contrefaçon contre le producteur, pour avoir capté, sans son autorisation, les affiches pédagogiques, et qui avait obtenu gain de cause en première instance.