AccueilarrowLa FFAParrowActualitésarrowCommuniqué : création de la société des Droits Voisins de la Presse (DVP)

Les agences de presse de la FFAP et du SATEV sont consternées et indignées par la mort de Frédéric Leclerc-Imhoff, tué dans un bombardement russe le 30 mai dernier, alors qu’il couvrait une opération humanitaire d’évacuation dans la région de Severodonetsk en Ukraine pour BFM-TV.

Frédéric Leclerc-Imhoff, comme beaucoup de journalistes avait commencé sa carrière dans une agence de presse, l’agence audiovisuelle CAPA Presse qui a formé tant de jeunes journalistes, avant de rejoindre BFM-TV. Nous rendons hommage à son travail et adressons à sa famille et à ses proches nos plus sincères condoléances.

La liberté de la presse est un droit fondamental. Aucun journaliste ne devrait payer de sa vie le fait de rendre compte d’un conflit, de porter témoignage et de documenter les archives de demain. Pourtant, Frédéric Leclerc-Imhoff est le huitième journaliste tué en Ukraine depuis le début de l’invasion russe.

Nous ne pouvons que déplorer l’acharnement de certains Etats contre les journalistes, imaginant sans doute que par la terreur et le meurtre, ils réussiront à bâillonner la liberté de la presse, particulièrement à l’heure où les opérations militaires se doublent d’une féroce bataille de l’information.

 Christian Gerin, Président de la FFAP et du SATEV

Communiqué : Consternation et indignation après la disparition de Frédéric Leclerc-Imhoff (31/05/2022)

 

Partager ce contenu