AccueilarrowLa FFAParrowActualitésarrowREPORTERS SANS FRONTIERES A 20 ANS !

Les agences de presse écrite, photo, radio ou vidéo réunies au sein de la FFAP se joignent avec émotion à l’hommage de la nation rendu à l’enseignant Samuel Paty, assassiné pour avoir enseigné la liberté d’expression.

En un lieu symboliquement très fort, la cour d’honneur de la Sorbonne, le chef de l’Etat a notamment rappelé qu’il fallait : « apprendre à devenir citoyens » et lutter « contre la conspiration funeste de la bêtise et de la haine ».

Ces deux préoccupations recoupent deux combats majeurs de la Fédération : la lutte contre les fake news à travers notamment l’éducation aux médias des jeunes générations, et la résistance au dévoiement de l’information par des plateformes surpuissantes.

L’éducation et l’information sont deux piliers essentiels et complémentaires de la démocratie.

L’éducation est et doit rester dispensée par des professionnels formés, partageant les valeurs de la République, loin de tout communautarisme, de tout obscurantisme.

L’information est et doit rester dispensée par des professionnels formés, titulaires de la carte de presse, partageant les mêmes règles déontologiques, loin des lobbies et des dépendances politiques, idéologiques ou religieuses.

C’est le travail quotidien de nos agences de presse de collecter les informations de les sourcer, les vérifier et les mettre en forme puis à la disposition de nos clients (journaux, éditeurs, diffuseurs…).

Avec l’essor des réseaux sociaux, cette vérité d’évidence a explosé.

Là où, historiquement, éducation et information luttaient contre la simple ignorance, elles doivent aujourd’hui lutter contre un nouveau fléau : l’illusion de la connaissance. Pourtant les faits ne cessent pas d’exister parce qu’on les ignore, les nie ou les combat.

De la même façon les GAFAM, Facebook comme Google, participent au dévoiement de la chaine informative.

En mettant toutes les informations sur le même plan, en se servant d’elles comme d’un produit d’appel, comme un bien comme un autre, valant tous les autres, les plateformes portent une responsabilité dans la confusion qu’engendrent les contre-vérités sur la crise sanitaire ou des drames irréparables comme l’attentat de Conflans-Sainte-Honorine.

Les chantiers que sont l’éducation aux médias et la défense d’une information fiable, libre et indépendante nécessitent une volonté politique forte et l’engagement de moyens urgents.

Pour la FFAP et ses adhérents, et comme l’a dit le président de la République, « les lumières ne s’éteindront pas. Nous continuerons ». 

Christian Gerin, président

Paris, le 21 octobre 2020

CP : "Education, Information, même combat !" 21-10-20

Partager ce contenu