AccueilarrowLa FFAParrowActualitésarrowCOMMUNIQUE : NOUVELLE CLASSIFICATION ET NOUVEAUX SALAIRES MINIMA POUR LES JOURNALISTES D’AGENCES DE PRESSE (19 JUILLET 2019)

Après plus de deux ans et demi de négociation, la Fédération française des agences de presse (FFAP), la CFDT et la CGT ont signé ensemble, début juillet, un accord révisant classification, salaires minima et barème de piges pour les journalistes employés par des agences de presse.

En novembre 2016, la FFAP ouvrait une négociation ambitieuse poursuivant trois enjeux principaux :

1) Moderniser les normes, en prenant davantage en compte l’évolution des métiers et l’évolution de l’activité d’agence ;
2) Sécuriser les acteurs et les pratiques, en mettant fin aux accords antérieurs, vieux parfois de plus de 40 ans ;
3) Réguler le secteur des agences de presse, notamment en généralisant l’existence d’un barème minimum de piges pour toute la branche. 

Cette négociation s’inscrivait dans le mouvement global engagé par la FFAP en 2012 de remise à plat de l’ensemble de son socle conventionnel, pour toutes ses catégories de salariés (classification et salaires des employés en 2013, classification et salaires des cadres en 2014, convention collective unique employés/cadres en 2017). 

A l’issue de cette négociation sur les journalistes d’agences de presse, l’accord trouvé entre les partenaires sociaux (FFAP, CGT, CFDT), début juillet, se compose :

  • D’une classification unique des emplois en 2020, succédant aux 4 classifications par famille d’agences (photo, texte, radio, télé) ;
  • D’un barème unique des salaires minima garantis d’ici 2024, qui mettra fin aux disparités entre famille d’agences, levant ainsi les freins à la diversification, et s’inscrivant résolument dans une cohérence économique au sein du secteur de la presse ;
  • Et d’un barème minimum de piges applicable à toutes les agences dès 2020, pour prolonger la dynamique lancée dans le secteur de la presse ces dernières années. 

Enfin, pour achever la régulation sociale de la branche des agences de presse, la FFAP va demander l’extension de cet accord global par le ministère du Travail. Celle-ci permettra de mettre fin à la concurrence sociale qui peut s’exercer dans la branche et de faire bénéficier tous les journalistes dont l’employeur a une activité principale d’agence de presse, de rémunérations équitables.

Paris, le 19 juillet 2019 

Communiqué : Nouvelle classification et nouveaux salaires minima (19-07-2019)

 

 

Partager ce contenu