AccueilarrowLa FFAParrowActualités

La Cour d’appel de Paris a annulé la mise en examen de Vittorio de Filippis à laquelle la juge Muriel Josie avait procédé dans une affaire de diffamation.

On se souvient que l’ancien directeur de la publication de Libération avait été interpellé à son domicile à 6h45, alors qu’il était seul avec ses deux jeunes enfants et qu’il avait fait l’objet de deux fouilles au corps particulièrement humiliantes...

La FFAP s’était alors indignée des mesures disproportionnées utilisées à l’encontre de Vittorio de Filippis et s’était élevée contre ce qu’elle considérait être, une volonté d’intimidation et de pression sur les journalistes. La FFAP se réjouit donc de l’arrêt rendu par la Cour d’appel dans cette affaire.

Partager ce contenu