AccueilarrowLa FFAParrowActualitésarrowCOMMUNIQUE DE L’ODI : POUR UNE INSTANCE D'AUTOREGULATION INDEPENDANTE ET TRIPARTITE (17 décembre 2017)

Actualités FFAP

FFAP, SPQN, UPREG, SPHR,SEPM, FNPS

La presse française déplore le vote du Parlement européen et appelle le Conseil à soutenir la création d’un droit voisin pour les éditeurs de presse

Le Parlement européen a refusé aujourd’hui de donner mandat au député Axel Voss pour commencer les négociations en trilogue avec le Conseil de l’Union européenne et la Commission européenne sur la proposition de directive sur le droit d’auteur dans le marché unique numérique.

L’ensemble de la presse française, représentée par le SPQN, l’UPREG, le SPHR, le SEPM et la FNPS et des agences de presse françaises, représentées par la FFAP, déplorent cette occasion manquée par les députés européens d’adopter une position forte en faveur de la création d’un droit voisin pour les éditeurs et agences de presse. Quatre commissions parlementaires avaient pourtant envoyé un message clair et ferme : la presse de métier doit être protégée dans son rôle pour le débat démocratique.


Election de Cécile Rouveyran à la présidence du SAPIG

Le Syndicat des Agences de Presse d’Informations Générales (SAPIG) a tenu son assemblée générale ordinaire le 14 mars dernier.

Son président, Pierre Doncieux avait démissionné le 28 février dernier de la présidence du SAPIG et de toutes ses fonctions syndicales et fédérales, à la suite de son départ de l’agence de presse Relaxnews.

L’Assemblée générale a donc été appelée à élire son successeur.


Observatoire de la déontologie et de l'information (ODI) : rapport annuel 2018

Rapport annuel 2018 ODI  


Communiqué de presse : Remise du rapport de Laurence Franceschini au CSPLA

Paris, le 14 février 2018

La Fédération française des agences de presse (FFAP) qui regroupe trois syndicats (SAPHIR, SAPIG et SATEV) se félicite des conclusions du rapport remis hier par Laurence Franceschini au CSPLA, pour la création d’un droit voisin pour les agences de presse et remercie chaleureusement son auteur pour son argumentation claire et sans détours.

Aux deux principales questions posées dans la lettre de mission concernant d’une part, la protection par le droit voisin des éléments intégrés dans une publication (comme les snipets et les photographies) et d’autre part, l’intégration des agences de presse dans le champ d’application du droit voisin discuté à Bruxelles dans le cadre de la révision de la directive droit d’auteur, Laurence Franceschini a répondu par l’affirmative.


Les sociétés des journalistes et sociétés des rédacteurs et du personnel des Echos, du Point, de L'Humanité, de Premières lignes, du Figaro, de TF1, de Libération, du Monde, de TV5 Monde, de l'AFP, de Médiapart, de France 3, de Bfmtv, de Télérama, de France 2, de RTL, de France 24, de France Inter, de l'Express, de la Fédération française des agences de presse et ses trois syndicats (SAPHIR, SAPIG, SATEV) ainsi que la rédaction de l'Ebdo, Alternatives économiques et Abacapress s'indignent de la récente condamnation de « Challenges » par le Tribunal de commerce de Paris, au motif que notre confrère aurait enfreint le secret des affaires. L'hebdomadaire économique a été sévèrement sanctionné - retrait d'un article paru sur Internet ; interdiction de traiter l'affaire en question sous peine d'amende ; règlement des frais de justice - pour avoir informé ses lecteurs d'une procédure de « mandat ad hoc » concernant Conforama.


La Fédération française des agences de presse (FFAP) et le Syndicat des agences de presse audiovisuelles (SATEV) apportent leur entier soutien à l'agence de presse Hikari dont le travail sur les migrants à Calais dans le cadre d'un documentaire réalisé par Yann Moix pour Arte est entravé par le préfet Fabien Sudry.


L’Observatoire de la déontologie de l’information, qui mène depuis cinq ans une veille reconnue sur les questions de déontologie journalistique, voit avec intérêt revenir sur la scène française le débat sur la création d’un conseil de presse ou d’un conseil de déontologie journalistique, débat que plusieurs de ses membres ont contribué à porter sur la place publique depuis près de 10 ans.


Kathleen Grosset, Présidente de la Fédération Française des Agences de Presse (FFAP), Christian Gerin, Président du Syndicat des agences de presse audiovisuelles (SATEV), et Florence Braka, Directrice générale, ont l'immense tristesse de faire part du décès d'Arnaud Hamelin, Président Directeur Général de Sunset Presse, Président d'honneur de la FFAP et Vice-président du SATEV, le 30 novembre 2017.


Communiqué de la FNAPPI, du SAPHIR, du SNAPIG, de l'UPP et du SNE

La Fédération Nationale des Agences de Presse Photos et Informations (FNAPPI), le Syndicat des Agences Photographiques d'illustration et de Reportage (SAPHIR), le Syndicat National des Agences Photographiques d'Illustration Générale (SNAPIG), l'Union des Photographes Professionnels (UPP) et le Syndicat national de l’édition (SNE) ont signé au siège du SNE, le 28 novembre 2017, un nouveau code des usages en matière d’illustration photographique.


La FFAP, la FNAPPI, la CFDT, la CFTC, FO et Solidaires ont signé la nouvelle convention collective des employés, techniciens et cadres des agences de presse, après une négociation débutée à l’automne 2014.

Cette nouvelle convention collective, qui entre en vigueur le 1er juillet 2017, est le fruit de la fusion de toutes les conventions collectives antérieures dans la branche des agences de presse.


L’Assemblée Générale de la FFAP a réélu, le 7 juin dernier, Kathleen Grosset pour un troisième mandat à la présidence de la Fédération Française des Agences de Presse.


La FFAP a signé la tribune : "Le nouvel exécutif a-t-il un problème avec la liberté de la presse ?"

"Le 18 mai, nous nous étions inquiétés de la façon dont l’Elysée organisait le voyage au Mali du président de la République, en sélectionnant les journalistes chargés de couvrir ce déplacement. Pas question d’«imposer» des choix aux rédactions, fut-il alors répondu. Or la semaine dernière, ce sont cette fois deux ministres qui ont envoyé des signaux extrêmement préoccupants, quant à la manière dont ils conçoivent l’indépendance des médias et la protection des sources, ou plutôt leurs limites.


La FFAP signe la lettre ouverte au Président de la République : "Monsieur le Président, il n'appartient pas à l'Elysée de choisir les journalistes"

"Monsieur le Président, Vous effectuez demain votre premier déplacement de chef d’Etat au Mali. Avant votre décollage, nous souhaitons vous transmettre nos inquiétudes quant à l’organisation de la communication présidentielle qui est en train de se mettre en place depuis votre entrée en fonction.


Elles condamnent les pratiques du Front national. Les sociétés de journalistes de 28 rédactions, dont celles de l’AFP et des agences de presse d’Europe 1, de Capa, de "Quotidien" et de RTL (agences membres de la FFAP), ont signé une pétition qui proteste contre la décision du Front national de "choisir les médias autorisés à suivre Marine Le Pen". Cette pétition intervient après une série de cas où des journalistes s'étaient vu interdire l'accès à des événements où se rendait Marine Le Pen.